• Sagesse

     

    “Ne laissez pas les mots penser à votre place. Ayez une parole habitée”,

     

    disait le grand Krishnamurti (1895-1986), né un 12 mai comme aujourd'hui, qui refusa très vite le rôle de nouveau messie organisé pour lui par la Société théosophique, puis rejeta toujours toute position intellectuelle de gourou. Il "causa" toute sa vie autour de l'idée que "la vérité est un pays sans chemin".

     

    "Où que l'on aille, on voit la souffrance, la douleur, l'angoisse, la solitude, la folie, la peur, la recherche de sécurité, l'emprisonnement dans le savoir, la pulsion du désir, tout ce qui fait le douloureux fond commun des êtres humains. La nature de notre conscience personnelle est la même que celle du reste de l'humanité. On peut résister à cela et se dire: « Ma conscience à moi est séparée ou supérieure". Mais prendre conscience de soi, c'est comprendre que l'on est tout le reste de l'humanité. Tous nos noms et toutes nos conditions diffèrent, mais au-delà de cette illusion masquée, fondamentalement, chacun est tout le reste de l'humanité blessée, solitaire, souffrante, désespérée ou névrosée. D'Est en Ouest, c'est ainsi, et tout notre malheur perdure car la méconnaissance de soi nous fait croire que l'on a personnellement raison et que l'on est un individu totalement libre."

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Juin 2016 à 18:13

    Ce qui montre la concordance entre son témoignage et le message porté par le christianisme : on reproche souvent à notre religion de montrer notre enseignant (Jésus) mis en croix et battu comme un esclave ; or après tout on ne sait même pas si cela s'est réellement produit, mais le principal, c'est que l'enseignement porté par le christianisme montre qu'on n'accède pas à la réalisation en essayant de devenir un être supérieur, mais seulement en se faisant le plus petit d'entre les humbles.

      • Lundi 4 Juillet 2016 à 09:39

        L'humilite, la carte gagnante...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter