• La souffrance dans la Bible

    La souffrance dans la Bible

    En quittant la synagogue de Capharnaüm, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André. Or, la belle-mère de Simon
    était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade. Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever.
    La fièvre la quitta, et elle les servait.
    Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades,
    et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais.
    La ville entière se pressait à la porte.
    Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais
    et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.

    (Mc 1, 29-34)

    Les évangiles, comme d’ailleurs la référence en la matière dans l’AT, je veux parler du livre de JOB, ne donnent pas d'explication au problème de la souffrance ; si nous en attendions une, nous serons déçus ; mais il nous indique le chemin : ne pas retenir nos cris, mais garder confiance et tenir fort la main de Dieu : puisqu'Il est avec nous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Comme dit Claudel, « Jésus n'est pas venu expliquer la souffrance mais l'habiter par sa présence ».


  • Commentaires

    1
    witney18 Profil de witney18
    Dimanche 26 Août 2012 à 12:02

    'histoire de Job est incroyable...Passe un bon dimanchel

    2
    marlene04 Profil de marlene04
    Dimanche 26 Août 2012 à 12:54

    Oui, il m'a fallu longtemps pour l'accepter.


    Bonne semaine Witney

    3
    danieldu66 Profil de danieldu66
    Dimanche 26 Août 2012 à 15:54

    La souffrance !
    Quel débat !
    Comment souffrir afin d’imiter les souffrances de Jésus ?
    Comment entrer dans ses souffrances ?
    Combien de fois ne l’avons-nous entendu !!
    Mais notre vie sur terre ne nous suffit-elle pas ?
    Faut-il ajouter les souffrances que seul jésus a le droit de porter ?
    Il donne sa vie pour nous !!
    Et pourtant !
    Le bible ne nous demande pas d’être des copistes mais des participants à la joie de la résurrection
    Sans le Christ , sa souffrance et l’oblation de sa vie et bien nous n’en serions pas là !
    Alors pourquoi vouloir imiter sa souffrance ?
    Quel service rendrons nous à Dieu en revêtant le cilice qui ronge le ventre
    En pratiquant forces jeûnes pour attendrir le ciel ou pire encore pour expier les fautes des autres
    Jésus nous laisse un commandement
    C’est le premier :
    « …tu aimeras ton Dieu …et ton prochain comme toi-même »
    Alors je crois que le plus beau des cadeaux est de prier pour le salut des âmes
    Elles rendront grâces dans la montée qui conduit au Père céleste
    Restons unis dans ce divin chœur
    « le salut la puissance , la gloire à notre Dieu et à l’agneau … »
    Là personne ne souffre mais chacun se réjouit de toutes ces âmes qui vont rendre gloire à Dieu
    Fraternellement
    Daniel

    4
    marlene04 Profil de marlene04
    Dimanche 26 Août 2012 à 19:34

    Comme toi Daniel, Je ne crois pas bon de vouloir imiter les souffrances du Christ. Ce n'est pas sain de chercher la douleur. Mais c'est quand elle est là que nous cherchons sa main pour nous guider à travers les ténèbres du mal. Parfois cela peut durer trop longtemps pour nos  seules forces humaines...


    Mais il est vrai aussi, qu'un chrétien dans sa joie de connaitre l'amour divin, repose dans la paix intérieure absolue. Que craindre quand l'Eternel  est avec lui ? Merci pour ces mots d'espoir.


    Fraternellement

    5
    Mardi 28 Août 2012 à 10:35

    Une fois nous avions été avec un pasteur gitan pour prier pour une dame malade.... alors il a lu cette parole, a prié et a dit lève-toi et sert-nous le café... et bien elle fut guérit.... et nous avons bu le café !!!

    6
    marlene04 Profil de marlene04
    Mardi 28 Août 2012 à 18:54

    La foi transporte les montagnes, il est vrai. Et ce chez les personnes sincères et simples...


    Personnellement j'ai été témoin de quelques guérisons et j'en garde un souvenir ému.


    Celui qui renverse les lois naturelles et physiques pour un bien physique et surtout moral,


    Celui-là mérite d'être adoré à genoux.


    Amitiés


     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter