• La carotte

     

     

     

     

     

    Autrefois, au Japon, pour moudre le blé, les fermiers utilisaient des chevaux pour faire tourner la meule. Les chevaux, inlassablement, tournaient en rond, tout le jour, voulant attraper une carotte, pendue devant leur nez; à la tombée de la nuit seulement, les chevaux pouvaient manger cette, carotte. C'est exactement l'image de notre civilisation!

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Mars 2016 à 17:23

    Pauvres animaux... Et dans nos contrées, ou au Moyen-Orient c'étaient plutôt des mules. Ainsi on leur donnait la carotte le soir ? Je ne savais pas, mais en effet si on ne la leur avait jamais donnée, ils auraient cessé de courir après. Eh bien évidemment c'est notre propre image ; pas celle de la civilisation, celle de l'homme lui-même : sans récompense, qu'est-il capable de faire ? Sans avoir au moins un résultat, sans pouvoir au moins se féliciter intérieurement, qu'est-il capable de faire ? N'agit-il pas uniquement dans le but d'avoir une retombée quelle qu'elle soit ? Les humains ne défilent-ils pas régulièrement dans la rue en hurlant que la récompense pour leur travail n'est pas suffisante ? Au moins les animaux sont-ils plus dociles et moins exigeants.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter