• François Varillon

    Ne pas prier ou prier peu est une facilité coupable qui est à l'origine de

    toutes les infidélités. 


     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Septembre à 18:14

    La formulation me heurte un peu (elle semble de parti pris pour certains rituels spécifiques) mais l'idée est juste  à l'intention de toute personne soucieuse de Dieu.
    "C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante".... De même on pourrait dire : "Plus tu consacres de temps à Dieu, et plus Dieu est pour toi important".
    Cela dit, il n'y a pas de "coupables infidélités" ! Chacun est responsable du trésor qu'il veut accumuler : dans le ciel ou sur la terre ... 

      • Samedi 8 Septembre à 16:03

        J'aime bien ta derniere phrase, lumineuse !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter