• F. Varillon

    Si Jésus veut témoigner de façon convaincante d’un Dieu qui est amour inconditionnel et sans bornes dans un monde soumis au mal et à la souffrance il ne peut pas échapper à la violence injuste. Ainsi la rencontre avec le danger et la violence ne modifie pas notre vision fondamentale de Jésus, au contraire c’est la manière dont un amour inconditionnel doit se manifester de manière générale dans notre monde. Le bien vers lequel tend l’amour ne peut être atteint dans notre monde que par la compassion et la souffrance qui triomphe du mal. C’est seulement quand le grain tombe en terre et meurt qu’il peut porter du fruit (Jean 12 :24).


  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 21:57

    La seule manière de triompher du mal est de cesser de porter des jugements du type "ceci est mal".

    Jésus est "l'Agneau de Dieu" car il a manifesté cette innocence fondamentale que seule l'enfance connaît, et qui consiste à accepter sans condition tout ce qui se présente, en sachant qu'il n'y a ni bien ni mal, mais seulement Dieu et Sa Volonté. Le seul Véritable Amour consiste à ne chercher que Dieu et Sa Volonté, en considérant que tout ce qui est d'ordre humain passera et donc, de le laisser tout simplement passer.

    Il n'y a ni compassion ni souffrance qui triomphent du mal, c'est de l'enfantillage. La phrase de Saint Jean veut simplement rappeler ce que Saint Jean répète sans cesse : il faut abandonner tout attachement au monde (c'est ce qu'on appelle "mourir") pour retrouver sa véritable nature, celle de Fils engendré par Dieu (voir le prologue, voir l'entretien avec Nicodème...)

    2
    Jeudi 3 Janvier à 05:20

    Ton idee se tient...Merci  Mayalila

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter