• Daniel

    Le nom de Daniel signifie : « Dieu est mon juge, » ou, selon d'autres : « Dieu jugera. »Il  paraît avoir été de la race royale et être né à Jérusalem. Après la première prise de Jérusalem (an 606 avant J-C), il fut emmené à Babylone avec d'autres jeunes gens destinés comme lui à servir un jour le roi. La piété et l'attachement scrupuleux aux préceptes de la loi de Moïse qu'il manifesta dès son jeune âge au milieu des séductions d'une cour païenne, peuvent être envisagés comme un fruit de l'éducation qu'il reçut dans cette époque de rénovation religieuse. Il était en quelque sorte un fils spirituel du prophète Jérémie.

    Arrivés à la cour de Nébucadnetsar, Daniel et trois autres jeunes gens, Hanania, Misaël, et Azaria, furent instruits dans les lettres et la langue des Chaldéens. Cette préparation dura trois années, après lesquelles ils furent admis au service du roi (chapitre 1). Bientôt, grâce à une révélation divine, Daniel ayant réussi à raconter et expliquer au monarque un songe extraordinaire, il gagna complètement sa faveur et devint gouverneur de la province de Babylone et surintendant de tous les sages de la capitale (chapitre 2). Dès lors et pendant tout le règne de Nébucadnetsar, il vécut à la cour de Babylone, dont il était un des dignitaires les plus élevés. C'est dans cette position qu'il interpréta encore un songe plus menaçant que le précédent qui annonçait au roi l'humiliation profonde que la Providence lui réservait (chapitre 4).

    Il ne reparaît sur la scène que le dernier jour du règne de Belsatsar, pour donner le sens de l'écriture mystérieuse qui prédisait la mort de ce roi et la ruine de son empire (chapitre 5). Les honneurs par lesquels Belsatsar le récompensa, lui furent conservés par Darius le Mède. Un des trois gouverneurs établis sur les 120 provinces de son empire. Dans les desseins de Dieu, cette nomination devait devenir sans doute un moyen d'amener l'accomplissement de la prophétie de Jérémie concernant la délivrance du peuple juif. Daniel vit ainsi de ses yeux le commencement du retour de son peuple dans la terre promise, mais lui-même demeura à la cour des monarques persans. Son coeur et ses pensées étaient constamment tournés vers la ville de ses pères et il était sans cesse occupé de l'avenir de son peuple ; c'est ce que prouve toute la série des visions prophétiques qui terminent son livre ; elles se rapportent, en effet, à l'histoire future d'Israël jusqu'à l'avènement du royaume du Messie sur les ruines des empires de la terre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Août 2012 à 10:58

    Un homme droit, intègre, un homme d'état exceptionnel.

    2
    marlene04 Profil de marlene04
    Samedi 4 Août 2012 à 13:09

    On l'a comparé  à juste titre à Joseph. La Bible est pleine d'hommes exceptionnels.


    Amitiés

    3
    Dimanche 5 Août 2012 à 23:25

    Merci de m'avoir instruit sur le prophète Daniel que je connaissais fort peu il faut bien l'avouer.

    4
    marlene04 Profil de marlene04
    Lundi 6 Août 2012 à 07:09

    Heureuse de t'avoir été utile !


    Bonne semaine Punch-frappe

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter