• Conte Zen

    Un jour, le père d'une très riche famille amène son fils à la campagne pour lui montrer comment les gens pauvres vivent.

     Au retour, le père demande à son fils. :

     

    "As-tu aimé ton séjour?"

    "C'était fantastique, papa !"

    "As-tu vu comment les gens pauvres vivent?" demande encore le père.

    "Ah oui! " Répond le fils

    "Alors qu'as-tu appris?"

    Le fils lui répond: "J'ai vu que nous n'avions qu'un chien alors qu'ils en ont quatre. Nous avons une piscine qui fait la moitié du jardin et ils ont une grande crique. Nous avons des lanternes dans notre jardin et eux ont des étoiles partout dans le ciel. Nous avons une immense galerie à l'avant et eux ont l'horizon. Nous avons un domaine mais eux ont des champs à perte de vue. Nous avons des serviteurs alors qu'eux servent les autres. Nous achetons nos denrées et eux les cultivent. Nous avons des murs autour de la propriété pour nous protéger. Eux ont des amis qui les protègent."

     

    Le père en resta muet.

     

    Le fils rajouta: "Merci Papa de m'avoir montrer tout ce que nous n'avons pas".

     

    Trop souvent nous oublions ce qui nous est acquis pour nous morfondre sur ce que nous n'avons pas. Ce qui est un objet sans valeur pour quelqu’un peut très bien être un trésor pour un autre. Ce n'est qu'une question de perspective. C'est à se demander ce qui arriverait si nous avions de la gratitude pour tout ce que nous avons au lieu d'en vouloir toujours plus.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Septembre 2012 à 11:24

    Bonjour

    Cela donne une réflexion interessante....

    Amitiés

    Jean

    2
    marlene04 Profil de marlene04
    Mardi 4 Septembre 2012 à 20:02

    Ces contes sont parfois source de sagesse...


    Amitiés


    marlalex

    3
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 18:45

    Tu poursuis les quatre blogs ? 

    4
    Samedi 8 Septembre 2012 à 07:56

    Les richesses de Dieu ne sont visibles que par l’âme
    Alors les comparaisons avec les possessions humaines deviennent dérisoires
    Nous n’emporterons rien de ce monde excepté l’amour
    Mais il est bon de s’appuyer sur des comparaisons terrestres pour faire avancer l’âme en lui montrant où est le véritable trésor
    Fraternellement
    Daniel

    5
    marlene04 Profil de marlene04
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 06:17

    Bonjour Valentine-Martine,


    En attendant, un peu encore...


    Merci pour ton passage

    6
    marlene04 Profil de marlene04
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 06:21

     Bonjour Daniel,


    Merci pour ces mots...J'espère un jour, arriver à ta maturité spirituelle !


    fraternellement


    marlène

    7
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 10:49

    Je viens de m'apercevoir que j'avais 8 messages d'eklablog rangés dans mes spams. J'espère que maintenant cela va se débloquer ! Bonne journée, Marlène.

    8
    Dimanche 16 Septembre 2012 à 19:52

    Oui, "tout ce que nous n'avons pas", ne se peut acheter... Belle soirée, chère Marlène04, bises

    9
    marlene04 Profil de marlene04
    Mardi 18 Septembre 2012 à 14:45

    Le net a parfois de ces caprices...Patience, Valentine.


    Bises

    10
    marlene04 Profil de marlene04
    Mardi 18 Septembre 2012 à 14:47

    L'avoir et l'être, tant de choses qui se font la guerre...


    Merci pour ton passage, Phène, bises et bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter