• Confusion

     

     

     

     

     

    Leur superbe est à tes pieds

     

    Ils vacillent sur leurs jambes

     

    Leur esprit est confus

     

    Devant ta lumière

     

     

     

    Le monde a succombé

     

    A sa profonde misère

     

    Enlisé dans l’utopie

     

    Des fausses richesses

     

     

     

    Délivre-nous Seigneur

     

    Du poids de nos remords

     

    Rends nos consciences légères

     

    Dociles à tes commandements

     

     

     

    Porte-nous en ton cœur

     

    Fais-nous sentir ta chaleur

     

    Nous avons perdu  confiance

     

    Nous n’avons plus que toi

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 18:10

    Merci, Marlène, pour ces paroles merveilleuses... J'aime tes deux dernières strophes, elles me portent.

      • Vendredi 30 Septembre 2016 à 20:49
        Un vrai partage alors, merci
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter