•  

    F. Varillon : "L’essentiel de l’essentiel"***

     

    "Ce que nous croyons, c’est la réponse que Dieu donne à l’interrogation inéluctable

    sur le sens de l’existence ! Cette réponse tient tout entière dans un adage qui est

    traditionnel dans l’Eglise depuis les premiers siècles ; il semble que le premier à l’avoir

    utilisé est saint Irénée, évêque de Lyon, mort vers l’an 200 ; il n’a jamais cessé d’être

    répété et commenté par les Pères de l’Eglise, en Orient comme en Occident.

     

    Je vous le cite en latin, afin qu’il ait son cachet d’authenticité : "Deus homo factus est ut homo

    fieret Deus", c’est-à-dire : "Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit fait Dieu" ou si vous

    préférez : "Dieu est devenu homme pour que l’homme devienne Dieu."

     

    Est-ce bien l’essentiel de votre foi ? Si, en écoutant cette petite phrase, vous vous dites

    qu’il y a une exagération, une telle réaction signifie que vous n’avez pas encore accédé

    à l’essentiel de la foi. (...)

     


    1 commentaire
  • Toutes choses couvrent quelque mystère ; toutes choses sont des voiles

    qui couvrent Dieu. Les chrétiens doivent le reconnaître en tout. 


    2 commentaires
  •  

      Ce n'est pas la vie qui est lourde, ce sont nos âmes qui ne sont pas

    de taille à en soutenir le poids. Il leur manque cette lumière de foi

    qui en révèle la grandeur et la beauté

    A méditer

    .

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Les cierges allumés

     

    la petite chapelle

     

    en parait plus

     

    spacieuse

     

     

     

    Je te sens

     

    dans le halo

     

    de la lumière

     

    dans les mots

     

    d’intimité de la prière

     

     

     

    tu es bien présent

     

    dans cette petite chapelle

     

    où je t'écoute

     

    à genoux

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Voir un monde en un grain de sable,
    Un firmament dans une fleur des champs,
    L'infini dans le creux de la main,
    Et l'éternité en une heure.

     

    William Blake

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique