•  

    Voir un monde en un grain de sable,
    Un firmament dans une fleur des champs,
    L'infini dans le creux de la main,
    Et l'éternité en une heure.

     

    William Blake

     


    2 commentaires
  • Par son nom

    tu l’as appelé

    baptisé par Philippe

    il est parti pacifié

    l’Ethiopien.

     

    Parfois la paix

    nous abandonne

    avec l’absence de Dieu

    la perte de sa gloire

     

    Seigneur

    que ton esprit nous donne

    le besoin constant

    d’entendre ton appel

    de nous lever et de marcher

    à ta rencontre

     

     


    2 commentaires
  • À chaque jour, des prêtres,des moines et des moniales,et de plus en plus de laïcs,prient avec les psaumes,
    à différentes heures du jour et de la nuit.Avec eux,par ce psaume du jour,unissons-nous à la prièreque Jésus exprime à son Père au nom de toute l'humanité.

    Ant: Toi, qui réponds à mon appel, écoute-moi, mon Dieu.

    Ô Père, je te le demande, écoute-moi bien;
    ma prière est une plainte vraiment sincère.

    Toi seul peux identifier la place du mal en moi.
    Tu as sondé la sincérité de mon cœur
    quand je me trouvais dans la noirceur.

    Je ne crois pas mériter de blâme :
    je me retiens de dire du mal de mon prochain;

    je m’applique à faire tes volontés;
    je suis ma route de mon mieux,
    je m'y agrippe sans broncher, malgré les écueils.

    Maintenant, j’ai besoin de faire appel à toi
    et j’ai la certitude que tu vas me répondre.

    Écoute attentivement ce que je vais dire
    et fais-moi voir ta bonté merveilleuse,

    car tu protèges les gens qui comptent sur toi
    quand le mal cherche à les détruire.

    Pour toi, je voudrais être aussi précieux
    que l’est pour moi la prunelle de mes yeux;

    je voudrais que tu me caches
    au plus secret de ton amour

    pour qu’aucun mal ne me domine,
    qu’aucun mal ne réussisse à me détruire.

    Le ma! il est en moi et tout autour.
    Parfois, c’est mon cœur qui refuse d’aimer,
    ou bien mon esprit qui aime se vanter.

    Le mal me suit partout pour me posséder;
    il surveille mes points faibles.

    Il m’attaque par surprise
    comme un lion qui se jette sur sa proie;
    comme un fauve qui guette une victime.

    Il faut que tu interviennes, Père,
    il faut que tu luttes avec moi,
    que tu empêches le mal de me rejoindre le cœur.

    Donne-moi de le détester autant que toi,
    de le poursuivre jusque dans ses recoins,
    jusque dans ses replis les plus secrets.

    Et moi, fort de ton soutien,
    je pourrai te regarder en face,

    avec la pleine conscience de ta présence
    que je savourerai sans crainte.

     

    Pris sur le Net


    2 commentaires
  • Je ne veux pas exister

    Seigneur

    par l’œil des autres

    leurs avis sont incertains

    et leurs valeurs aveugles

    la puissance qu’ils prisent

    m’est étrangère

    je voudrais qu’en toi seul

    se dessinent mes contours

    les lignes de mon destin

    que ton évangile me soit viatique

    et chemin vers toi


    2 commentaires
  • Rien n’appartient à personne et encore moins le Christ ! Nul ne peut le retenir !


    Nul ne peut se réclamer de Lui s’il ne se réclame pas des autres….. 


    Des petits , des isolés , de ceux qui souffrent en silence , de ceux qui ne fréquentent

    pas les lieux d’église , de ceux que l’on écrase allègrement de sa culture religieuse ! 


    Laissez les mots d’amour du Christ sortir des livres saints ! 


    Libérez-les de vos cœurs ! 



    Alors les âmes viendront vers vous et ensemble vous vivrez les béatitudes de l’amour. 


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires