•  

    M’aimes-tu ?

    une question que tu me poses

    à longueur de journée

    que je me pose aussi

    aux heures de lucidité.

    Car comment aimer

    sans se donner

    entièrement

    à la tâche  du Dieu

    que l’on aime ?

    comment ne pas parler

    de ta miséricorde

    dans un monde de souffrance

    comment ne pas te donner

    a ceux qui meurent de soif ?


    2 commentaires
  •  

     

    Je suis à toi

    et je veux te le dire

    tu m’as appelée

    par mon nom

    quand alors

    je n’existais pas

     

    Tu connais ma vie

    en ses tranchées

    les plus reculées

    et pourtant tu me regardes

    avec bonté

     

    Ta miséricorde

    est plus grande

    que ma faiblesse

    elle m’oriente

    vers la perfection

    de ton amour


    2 commentaires
  •  

    Adonaï

    tu es le roi

    qui s’est penché

    sur son peuple

    qui a pris les devants

    pour une relation durable

     

    A Moise

    tu as révélé ta gloire

    dans le buisson ardent

    à nous

    tu as envoyé ton fils

    ton unique

    pour nous ramener à toi

     

    Comment te rendre gloire

    comme tu le mérites ?

    je passerai ma vie

    à chanter ta magnificence

    ton nom béni

    notre royaume

    et notre patrie

    Adonaï

    tu es le roi

    qui s’est penché

    sur son peuple

    qui a pris les devants

    pour une relation durable

     

    A Moise

    tu as révélé ta gloire

    dans le buisson ardent

    à nous

    tu as envoyé ton fils

    ton unique

    pour nous ramener à toi

     

    Comment te rendre gloire

    comme tu le mérites ?

    je passerai ma vie

    à chanter ta magnificence

    ton nom béni

    notre royaume

    et notre patrie

    Adonaï


    2 commentaires
  • Dieu c'est ce que savent les enfants, pas les adultes. Un adulte n'a pas de temps

    à perdre à nourrir les moineaux.”


    2 commentaires
  • Que cherchons-nous Seigneur ??

    dans la boue de cette terre

    dans notre monde éphémère

    où disparaissent les fleurs ?

     

    Nous attendons d’accéder

    au mystère du royaume

    tu as pris le corps d’un homme

    pour nous en donner la clef

     

    Que cherchons-nous Seigneur

    le royaume de ta grâce

    la où les larmes s’effacent

    quand ta paix emplit le cœur

     

    Tu es notre ciel Seigneur

    la patrie qui nous rassemble

    quand le monde crie et tremble

    de haine et de sombre peur


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires