•  

    "J’appelle féminin cette qualité que la femme réveille au cœur de l’homme,
    cette corde qui vibre à son approche.

     

    J’appelle féminin le pardon des offenses,
    le geste de rengainer l’épée lorsque l’adversaire est au sol, l’émotion qu’il y a à s’incliner.

     

    J’appelle féminin l’oreille tendue vers l’au-delà des mots,
    l’attention qui flotte à la rencontre du sens,
    le palpe et l’enrobe.

     

    J’appelle féminin l’instinct qui, au-delà des opinions et des factions flaire le rêve commun."

     

    Christiane Singer

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Les vrais amis sont comme les arbres
    Ils ont hâte de te voir
    Mais restent imperturbables
    Si tu ne passes pas dire bonsoir

     

    Même après une longue absence
    Tu peux renouer avec eux
    Il n’y a pas d’intermittence
    Te revoir les rend heureux

     

    Les vrais amis sont comme les arbres
    Plantés très loin ou bien tout près
    Sans jalousie et sans alarme
    Ils croissent, c’est leur métier

     

    Les vrais amis sont comme les arbres
    Ils tendent leurs bras, ne plient pas
    Ils grimpent vers la lumière
    C’est ce qui les met en joie

     

    Les vrais amis sont comme les arbres
    L’univers est dans leur peau
    Qu’il fasse pluie, glace ou bourrasque
    Ils parfument et tiennent chaud

     

    Les vrais amis quand ils trépassent
    N’en finissent pas de fleurir
    Dans nos mémoires opiniâtres
    Même coupés les arbres prient

     Julos Beaucarne


    2 commentaires
  •  

    Ne s’occuper que d’accueillir la Joie et la laisser
    faire en nous.

     

    Elle sait ce qu’elle fait. C’est bien là d’ailleurs le
    difficile.

     

    Oh! c’est probablement le plus difficile de
    tous les exercices au monde. Il est si simple…

     

    Il est si simple que notre intelligence n’a de cesse
    qu’elle l’ait compliqué, et que notre cœur veut
    s’en mêler aussi.

     

    - Jacques Lusseyran

     


    2 commentaires
  •  

    "Il y a une fissure en toute chose, pour que la lumière s'y glisse."

     

    Léonard Cohen

     


    2 commentaires
  • "Seigneur tu fais ce que tu veux".

    Il me fait passer par des déserts épouvantables, et sur certains plans,cela dure encore. Mais je dis : "Alléluia, Seigneur,

    c'est merveilleux parce que tu es en train de me former à apporter ta délivrance, ta guérison et ta compassion à ceux

    qui en ont besoin". Pour cela, il faut être revêtu de la puissance du Saint-Esprit. Pas seulement être rempli du Saint-Esprit,

    mais être revêtu de la puissance du Saint-Esprit. Vous voyez, dans le ministère de Jésus, ce qui s'est passé par la suite.

    Immédiatement, dès qu'il commence à prêcher sous la puissance de l'Esprit, au verset 28, il est écrit qu'ils furent tous

    remplis de colère. Tous ! Vous vous rendez compte ! Le Seigneur, rempli d'amour, rempli du Saint-Esprit, revêtu de la

    puissance de l'Esprit pour venir leur faire du bien, guérir les malades, soulager les opprimés !


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires